Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 14:00

KATAKO MISSION1913-2013. Il y a 100 ans, Jésus-Christ, Lumière des nations, s’est levé sur le sol de Katako-Kombe et ses environs à travers les premiers missionnaires qui y ont annoncé la Bonne Nouvelle du Salut. Entre janvier et août 1913 naissait une Paroisse à Katako-Kombe. Aujourd'hui l'année 2013 fait bouger Katako-Kombe. Elle célèbre une année de grâce dans l'histoire amoureuse de la rencontre de Dieu avec les fils d'Adam qui vivent dans la Paroisse dont Martin de Tours est le Saint patron. Deux rendez-vous ont été signés avec la terre natale du premier prêtre autochtone du diocèse: rendez-vous d'ouverture et celui de clôture du centenaire. Le 05 mai 2013, l'Évêque de Tshumbe venait de répondre au premierrendez-vous.   

 

Centeniare-d-evangelisation-de-la-Paroisse-de-Katako-Komb.jpg

Comme annoncé, la Paroisse de Katako-Kombe Saint Martin vient de célébrer l’ouverture du centenaire de son évangélisation le 05 mai courant. Cette année 2013 est celle qui voit s’accomplir les cent ans depuis l’arrivée des premiers missionnaires belges sur le sol de DJONGOSWE à Katako-Kombe en 1913. C’est donc une année de grâce qui restera gravée en lettres d’or dans l’histoire de la rencontre de Dieu avec les fils et filles de ce coin du diocèse

de Tshumbe Sainte Marie.

 

Deuxième du diocèse à recevoir la Bonne Nouvelle du Salut, après Tshumbe Sainte Marie, la paroisse Saint Martin de Katako-Kombe entend plutôt revendiquer le droit d'aînesse en termes des fruits de l’œuvre de l’évangélisation amorcée depuis 1910. L’on se souviendra, en effet, que Mgr Victor WANDJA, les Révérends frères Philippe OKONDA et Jean OPUTUTE, respectivement premier prêtre autochtone et premiers religieux du diocèse de Tshumbe, sont tous originaires de la paroisse Saint Martin de Katako-Kombe. De quoi s’enorgueillir dans le Christ, car celui qui a fait et qui fait croître cette semence de l’évangélisation tombée en terre de NUMBELEKI, c’est le Seigneur lui-même.

 

C’est sous le signe d’une action de grâce au Seigneur, dans le premier site missionnaire -communément appelé en langue locale "Tongo dya Kasongo"- situé à 1Km et demi de l’église paroissiale, que les paroissiens de Saint Martin ont choisi d’inscrire la célébration de l’ouverture de leur centenaire en lettres d’or. Monseigneur Nicolas DJOMO, Évêque de Tshumbe, y a été l'invité d'honneur. C'est lui qui présidera l'Eucharistie, en communion avec l’ensemble du diocèse.

 

En commentant les textes prévus pour la méditation du sixième dimanche de Pâques, le Prélat catholique a fini par souligner la nécessité de transmettre aux autres l'Evangile qu’on a reçu gratuitement et d’en être soi-même transformé. Telles furent, disait-il, la mission et l’exigence de conversion radicale qui ont caractérisé la vie de douze apôtres. Il en découle en même temps la force d’annoncer le Christ ressuscité sans reculer devant les obstacles et les menaces des infidèles, comme en témoigne le courage prophétique de Paul et Barnabé.

 

A la suite de Douze et de Paul, poursuivra Mgr Nicolas DJOMO, par amour et par la force de l’Esprit qui habitait dans leurs cœurs, nos premiers missionnaires tels les pères VERVACKE et TIMMERMANS Ont su braver non seulement la peur d’une terre inconnue (à découvrir pour la première fois) mais aussi les insécurités de tout genre. C’est grâce à la vitalité de leur foi que l'Evangile du Christ mort et ressuscité est arrivé jusqu’à nous, il y a aujourd’hui cent ans. Leur œuvre d’évangélisation a été relayée comme dans une chaîne de succession apostolique et continue à porter des fruits. Ainsi, en plus des vocations sacerdotales et religieuses, de nombreuses autres vocations au mariage sacramentel ont été enregistrées. La remise d’un diplôme avec la bénédiction du Saint-Siège accordée à un couple accomplissant cinquante ans de mariage religieux en a été une illustration patente.

 

Dans ce même contexte et à la même occasion, l’Évêque de Tshumbe jugea opportun de conférer l’ordination diaconale à ses six séminaristes stagiaires. Un événement de grande portée ecclésiale qui tombait comme du levain dans la pâte du centenaire!

 

L’assemblée a été invitée à prier tout au long de la cérémonie liturgique pour que les nouveaux diacres soient véritablement acquis au service de la charité et que toujours davantage ils vivent ce qu’ils auront à annoncer.

 

Enfin, il est bien difficile d'imaginer combien la journée du 05 mai 2013 à Saint Martin devrait être haute en couleurs et riche en cérémonies! Le temps paraissait impitoyable aux yeux des paroissiens qui, impuissamment, tentaient de l’arrêter pour que ne s’évanouisse le plus beau moment de l’année en paroisse!

 

Abbé Léonard LUMBUTU

Chancelier.

 

Article publié par Anjaashi wa Tshumbe

 

Centeniare-d-evangelisation-de-la-Paroisse-de-Ka-copie-1.jpg

 

Centeniare-d-evangelisation-de-la-Paroisse-de-Ka-copie-2.jpg

 

Centeniare-d-evangelisation-de-la-Paroisse-de-Ka-copie-3.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by diocese-tshumbe-ste Marie
commenter cet article

commentaires

Nganda joseph 21/06/2013 15:50

je suis tres flatté de lire l'article sue le centénaire de l'évangilisation de Saint martin.merci à son auteur,le chancélier,merci à saint martin de Tours et aux paroissiens.je vous aime vraiment.