Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 23:13
Lundi 14 janvier 2013

Visite-Pas.-Kiomi-2.jpg

 

  Après avoir célébré successivement la Vigile de la Nativité du Seigneur et la Messe du jour de Noël dans sa Cathédrale Sainte Marie, S.E. Mgr Nicolas DJOMO, Évêque de Tshumbe, entreprit de faire le déplacement de Katako-Kombe Saint Martin et de Kiomi Saint Vincent, une paroisse située à plus ou moins 225 Km du Siège épiscopal.

 

En effet, parti samedi, 29 décembre 2012 à 13 heures très précises, le véhicule épiscopal arrive à Katako Saint Martin à 17 h 22’. A l’entrée de la missioncatholique, une grande foule de fidèles, venus accueillir leur Pasteur, se dresse en longue procession d’animation spirituelle jusqu’à l’église paroissiale où fut entonnée une prière solennelle par le Curé de la paroisse, l’Abbé Jules OMOKONGE.

 

Le lendemain matin, Mgr Nicolas DJOMO célèbre dans l’église Saint  Martin la fête de la Sainte Famille de Jésus, Marie et Joseph. Pendant l’homélie, le Prélat insiste sur le rôle fondamental de la famille comme église domestique et lieu d’éclosion primordial de toute vocation divine. La famille, ajoutera-t-il, est un espace privilégié de la nouvelle évangélisation pour la transmission et la redécouverte de la foi chrétienne. Ce fut également pour lui l’occasion de commenter sur l’Année de la foi, telle que promulguée par Benoît XVI et qu’il a lancée officiellement dans son diocèse en la solennité du Christ Roi de l’Univers, le 25 novembre 2012. Après la messe, l'Évêque reçut en audience, dans les après-midi, les fidèles de la paroisse, en commençant par le Curé et son Conseil paroissial.

 

Le jour suivant, lundi 31 décembre 2012, l'Évêque de Tshumbe débarque sur le sol argileux de Kiomi, après sept heures et trente minutes de route qu’il a endurées en véritable Pasteur, soucieux de retrouver ses brebis enfouies dans une immense forêt de Watambolo Nord, dans le Territoire de Katako-Kombe. La route fut, certes, longue et pénible, mais la joie d’accomplir son devoir de pasteur demeurait le puissant remède à ses fatigues visiblement atroces! Ce geste de nature à raffermir la foi de ses fidèles a été interprété par toute la population de Kiomi comme un signe éloquent de sollicitude paternelle et de charité pastorale: quel bonheur, s’écrieront-ils, unique dans l’histoire de toutes les paroisses du diocèse, excepté  Tshumbe Marie bien entendu, que de fêter Saint Sylvestre et Nouvel An autour de notre Évêque!

 

Véritable odyssée qui n’a pas manqué de provoquer étonnement pour les uns et admiration pour les autres. C’est à juste titre que sa présence parmi eux sera saluée par le Représentant de l'Église Méthodiste à Kiomi comme une expression de la Kénose christique!

 

Visite Past KIOMI 5Commentant la Parole de Dieu en Lc 2,16-21 dans son homélie du premier jour de l’année 2013, S.E. Mgr Nicolas DJOMO présente la foi de Marie Comme un exemple et un atout spirituel majeur devant des situations difficiles de la vie que le cœur de l’homme a du mal à gérer. La naissance de l’enfant Jésus, s’étendra-t-il par ailleurs, déclenche une grande révolution, celle de la nouvelle parenté spirituelle : ma mère, mes frères et sœurs, dira Jésus, c’est tout celui qui écoute la Parole de mon Père et la met en pratique (Cfr Lc 8,21). Chacun devient ainsi, dans le Christ, responsable de la vie de l’autre, qui qu’il soit et d’où qu’il vienne. Cette première eucharistie de l’année, poursuit le Pontife, nous envoie tous en mission comme apôtres de la paix et de la vie auprès de nos frères et sœurs. Notre offrande en signe de prise en charge de notre Église, devient à cet effet la marque et la mesure de notre foi, a-t-il conclu.

 

La messe finie, la suite de la journée sera harmonieusement rythmée par un grand défilé, des jeux, des chants d’allégresse, des adresses, présentation des dons et  audiences. Le tout se terminera par la visite de l’église paroissiale, du Centre de Santé de Référence ainsi que des établissements scolaires de la place. Comme on peut bien le remarquer, la journée du 1erjanvier 2013 à Kiomi Saint Vincent a été haute en couleurs et placée sous le signe d’un grand événement pastoral ! Un contraste de joie et de douleur a été pourtant fort lisible dans le paysage de la paroisse lorsque, le 2 janvier 2013 à 8 h 00’ du matin, l'Évêque dit au-revoir à ses fidèles pour reprendre le long et pénible chemin de retour.

 

Il faut enfin noter que dans tous ses sermons et adresses, l’Ordinaire du lieu n’a pas manqué de saluer la générosité des fidèles et leur bel élan de prise en charge de l'Église. Il les exhortait ainsi à aller de l’avant et surtout à réaliser ce qu’il avait décrété à l’issue de dernières journées pastorales à savoir, la constitution d’un grenier pour les prêtres dans chaque paroisse: "Odiko w’asaserdose", en langue locale. Une Église à l’âge de cent ans, faisait-il remarquer à ses fidèles, n’a plus de raisons de se croire encore enfantpour tout attendre de l’extérieur ! Le même message était répété à l’intention de nombreuses Communautés Ecclésiales Vivantes de Base qui, au passage de leur Pasteur, étaient heureuses de recevoir des bénédictions épiscopales au seuil d’une nouvelle année.

 

C’est au soir du jeudi, 03 janvier 2013, que l'Évêque de Tshumbe regagna finalement son palais épiscopal de Voko.

 

 

Abbé Léonard LUMBUTU

Chancelier.

Quelques photos:

 

Visite Pas. Kiomi 4

 

Visite Pas. KIOMI

 

Visite-Pas-KIOMI-1.jpg

 

Visite-Pas-KIOMI-3.jpg

Article publié par Anjashi wa Tshumbe

Partager cet article

Repost 0
Published by diocese-tshumbe-ste Marie
commenter cet article

commentaires