Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

La pastorale de la santé est une des préoccupations majeures de la structure de fonctionnement de notre diocèse. Le bureau diocésain des oeuvres médicales que dirige l´Abbé Pierre Lowa a travaillé dans les années après-guerre de 1998-2000 à la réahabilitation de certaines structures de santé en état avancé de délabrement grâce au soutien de certains organismes comme Usaid, Crs, Cordaid. Mais le chantier reste encore très vaste. certaines de nos communautés n´ont pas accès faciles aux soins de santé primaires.   

  Les structures sanitaires:

bdomclinik sr

hopital katako

mission pax 547

PHOTOS Abbé LOWA 044

PHOTOS Abbé LOWA 045

sangadi

Oeuvres sociales et caritavives

  • Léproserie de Dikungu

    Dr. Frans Hemerijckx naît le 19 août 1902, à Ninove. hemerijckx1Il est le fils aîné de Theofiel Hemerijckx et de Leonie Steenhoudt. Il grandira aux côtés de deux frères et d’une sœur : Karel, Jozef et Maria. Spécialiste en médecine tropicale,
    Le Dr Hemerijckx se rend au Congo en 1929. Il est convaincu qu’il est possible de venir à bout de la lèpre. Au Congo Belge, le nombre de malades était estimé à plus de 150.000. Le Docteur Frans Hemerijckx (1902-1969), est connu comme le léprologue provincial du Kasaï et directeur de la léproserie de Dikungu-Tshumbe Sainte Marie (1400 malades) qu’il avait fondée lors de son arrivée « à la Colonie » en 1929. D´abord installée au village agricole d´isolement et d´accès difficile appelé LOSONO, à 6 km de la mission, elle sera transférée en 1941 à Dikungu situé à 12 km de la mission de Tshumbe. 
    Afin d’endiguer l’épidémie, il construit une léproserie où les malades peuvent vivre avec leur famille. Une nécessité, selon lui... qui est, cependant, loin d’être la solution idéale.
    « Dikungu » qui signifie "ENTRAIDE", sera le deuxième village de lépreux au Congo. Une nouvelle technique de traitement à base de sulfamides voit le jour à l’époque. Elle lui permet d’adapter sa méthode de travail et d’organiser ses propres tournées pour administrer ses soins. Les lépreux ne sont plus confinés. Ils peuvent désormais partager la vie de leur famille, tout au long de leur traitement.

      dikungu.jpg

     


  • Orphelinat de Lubefu
  • Orphelinat Sainte Thérèse à Tshumbe
  • Cooperative de Yanga
  • Centre nutritionnel de Tshumbe

 

 

 

 


 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by